Comité Régional CGT des Pays de la Loire

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Santé

Fil des billets

L’État vole nos cotisations pour rembourser sa dette

cgt conf logoLe verdict est tombé : le fameux « trou de la Sécu » est de retour ! C’est ce qui ressort du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2020, affichant un déficit de 5,4 milliards d’euros en 2019 et qui devrait s’élever à 5,1 milliards d’euros en 2020.

Pour cela, remercions le gouvernement qui, par la multiplication des cadeaux fiscaux faits au patronat, a permis d’arriver à ce résultat.

La baisse des taux de cotisations des employeurs et l’exonération totale de cotisations (qui désormais ne seront plus compensées par l’État) représentent la bagatelle de 66 milliards d’euros qui ne viendront plus alimenter les caisses de notre Sécurité sociale (qui finance notre protection sociale).

Pour la CGT, l’État crée artificiellement un déficit des comptes de la Sécurité sociale pour la remettre en cause et transférer ses champs d’action vers le secteur privé. Tract_Cotisations_sociales-081019.pdf

Loi Santé d’Agnès Buzyn : nos priorités revendicatives

cgt conf logoQuatre questions apparaissent comme essentielles :

   • les hôpitaux de proximité ;
   • les groupements hospitaliers de territoires (GHT) ;
   • la formation des professionnels de santé ;
   • les Communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS).

Nos analyses et propositions dans le document ci-joint4_pages_loi_sante_-_220319.pdf

Déclaration CGT au conseil de surveillance de l'Agence Régionale de Santé (ARS)

logo cgt pdl 2017Le Conseil de Surveillance de l’ARS est saisi pour avis sur le Plan Régional Santé (PRS) 2018/2022. Le document présenté donne des orientations sur lesquelles notre avis, suivant les orientations abordées, peut être nuancé. Promouvoir la prévention, cela est une priorité aussi pour la CGT. Favoriser l’accès aux soins des populations défavorisées aussi en s’attaquant aux réelles causes de la précarité : chômage, emplois précaires, à temps partiels ou fractionnés. Permettre l’accès à toutes et à tous aux soins de proximité et aux soins spécialisés dans des délais brefs aussi. Permettre une égalité de traitement suivant notre lieu d’habitation et son revenu aussi. Tenir compte de l’évolution démographique favorable et du vieillissement de la population. Tout cela doit être pris en compte. Mais force est de constater que ce PRS fait l’impasse, même à minima, sur les moyens humains et financiers indispensables pour évaluer la réalisation de ces objectifs. Les projets viennent percuter la situation actuelle et le peu de perspectives pour répondre à ces attentes.

Quelques exemples : 2018_03_20_Declaration_conseil_de_surveillance_ARS.pdf

Les EHPAD à nouveau mobilisés le 15 mars, les retraité.es aussi !

ca_bouge_dans_les_ehpad_le_15_mars.jpgAprès la grande journée d’actions et de grève dans les EHPAD, le 30 janvier, pour la dignité des résidents et des salariés, les personnels continuent le 15 mars. Leur mobilisation inédite est le signe d’un ras-le-bol qui doit trouver des réponses en terme de moyens, de conditions de travail mais aussi de prise en charge de la perte d’autonomie. C’est une des revendications des retraités, qui demandent aussi les moyens de vivre dignement après la hausse injustifiée de la CSG qui plombe leur pouvoir d’achat, y compris pour les retraites modestes. Les enseignants seront aussi dans l’action contre les fermetures de classes, le manque de moyens et la réforme du lycée. Les étudiant.es seront mobilisé.es contre la sélection.

RDV en région :

  • à Nantes - 14 h 30 - Place du Cirque
  • à Saint Nazaire - 10 h 30 - Fontaine République
  • à Chateaubriant - 10 h 30 - Mairie
  • à Laval : place de la mairie à 14h30
  • à la Roche sur Yon : RDV place Napoléon à 14h00
  • à Angers : départ à 10h30 de la Préfecture
  • au Mans : Rassemblement à 10H00 devant l’EPHAD Jean Jaurès puis manifestation jusqu’à l’ARS (Paixhans)

Lutter pour la dignité de nos ainé .e .s, c’est la conserver !

TOUS ENSEMBLE DANS L’ACTION Le mardi 30 Janvier 2018 ! Appel à la grève nationale de tous les EHPAD ça bouge dans les Ehpad le 30 janvier Cette journée ne doit pas être une action isolée, mais s’inscrire dans un processus de luttes locales et nationales afin d’obtenir les moyens de pouvoir travailler dans des conditions permettant une prise en charge digne et humaine de nos résident.e .s.

- page 1 de 2