Comité Régional CGT des Pays de la Loire

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Région

Fil des billets

Enjeux territoriaux après les réformes territoriales

cgt conf logoDepuis plusieurs années, des réformes structurantes affectent le champ et l'organisation de l'action publique. On le voit notamment avec la fusion des régions, la consécration des métropoles, les réformes et les réorganisations spatiales des administrations d'État menées dans l'opacité la plus totale.

Ces transformations accompagnent – et même anticipent – les stratégies du capital, des grands groupes et de la financiarisation de l'économie. Toutes ces restructurations affectent les conditions de travail et de vie des salariés, des privés d'emplois, des retraités et plus globalement des populations.

Parallèlement, les droits et garanties collectifs des salariés sont amoindris, la hiérarchie des normes mise à mal, les libertés syndicales et le droit syndical affaiblis.

Pour la CGT, le salariat doit se donner les moyens d'intervenir sur le sens et le contenu des politiques publiques, et sur la relance de l'économie productive.

L'efficacité du syndicalisme – et singulièrement celui de la CGT – est donc interrogée sur sa capacité à construire des alternatives et des réponses collectives et crédibles adossées aux aspirations diversifiées du monde du travail dans un cadre institutionnel bouleversé.

Ce livret a l'ambition de clarifier – de façon simple et synthétique – les enjeux qui s'offrent à nous.

  • 1 réforme des services de l État
  • 2 réforme des collectivités territoriales
  • 3 les enjeux des réformes
  • 4 les pistes

Livret CGT Enjeux Territoriaux

Marée Populaire le 26 mai en région

maree_popu.jpgLa CGT appelle à une large mobilisation le samedi 26 mai 2018

Engagée aux cotés des salariés dans de nombreuses luttes au sein des entreprises, des services publics pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité la CGT propose une nouvelle journée de mobilisation le samedi 26 mai 2018.

Il s’agit de rassembler la jeunesse, les retraités, les salariés en emploi et hors de l’emploi, les précaires ainsi que toutes celles et ceux qui, solidaires des luttes en cours, ne sont pas encore engagés dans l’action.

Des initiatives diverses seront organisées localement, dans tous les départements, pour permettre au plus grand nombre d’y participer.

Partout, la CGT appelle d’autres forces sociales à « une marée populaire pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité » qui doit déferler pour imposer une autre répartition des richesses dans notre pays. Faut-il rappeler que la France est le premier pays au monde en matière de dividendes versés aux actionnaires, soit l’équivalent de 407 milliards d’euros en 10 ans. Cela au détriment de l’intérêt général et du pouvoir d’achat.

Compte-tenu de l’urgence sociale, la CGT a pris la décision de construire cet appel avec d’autres organisations syndicales, associatives et politiques dans le respect des périmètres d’intervention et des prérogatives de chacune des organisations. La CGT reste ainsi fidèle à ses principes d’indépendance tout en favorisant l’expression du plus grand nombre de citoyens.

Pour la CGT, cet appel est complémentaire aux autres mobilisations en cours, déjà programmées et celles à venir.

À ce titre, la CGT poursuivra sa démarche de rassemblement des salariés et des différents syndicats dans l’unité la plus large, à l’image de ce qui se fait dans de nombreuses professions, services ou entreprises.

La réussite de cette journée d’action sera un nouveau cap dans la construction d’un rapport de force indispensable à développer pour contrer les mauvais coups du patronat, du président Macron et de sa majorité parlementaire, et pour faire valoir l’exigence d’autres choix économiques et sociaux.

La lettre du groupe CGT du CESER relatives à la session pleinière du 20 Mars 2018

hemicycleAu sommaire de cette séance :

Déclaration CGT au conseil de surveillance de l'Agence Régionale de Santé (ARS)

logo cgt pdl 2017Le Conseil de Surveillance de l’ARS est saisi pour avis sur le Plan Régional Santé (PRS) 2018/2022. Le document présenté donne des orientations sur lesquelles notre avis, suivant les orientations abordées, peut être nuancé. Promouvoir la prévention, cela est une priorité aussi pour la CGT. Favoriser l’accès aux soins des populations défavorisées aussi en s’attaquant aux réelles causes de la précarité : chômage, emplois précaires, à temps partiels ou fractionnés. Permettre l’accès à toutes et à tous aux soins de proximité et aux soins spécialisés dans des délais brefs aussi. Permettre une égalité de traitement suivant notre lieu d’habitation et son revenu aussi. Tenir compte de l’évolution démographique favorable et du vieillissement de la population. Tout cela doit être pris en compte. Mais force est de constater que ce PRS fait l’impasse, même à minima, sur les moyens humains et financiers indispensables pour évaluer la réalisation de ces objectifs. Les projets viennent percuter la situation actuelle et le peu de perspectives pour répondre à ces attentes.

Quelques exemples : 2018_03_20_Declaration_conseil_de_surveillance_ARS.pdf

Bulletin du Comité Régional CGT pays de Loire n°88 - février 2018

logo cgt pdl 2017Ce bulletin régional est un "spécial formation syndicale 2018". Il vous présente le plan de formation du Comité Régional qui s’articule en 3 parties : formation générale CGT, formation PRUDIS, formation organisée à notre demande par notre Institut des Sciences Sociales du Travail de l’Ouest. Il recense les plans de formation de chaque Union Départementale de notre région. Il porte ainsi à la connaissance des syndicats l’ensemble de l’offre de formation à disposition de nos syndiqué-e-s en Pays de la Loire dans un contexte politique, économique et social, lourd d’inquiétudes et d’incertitudes pour la population en général, pour le monde du travail en particulier. Bulletin Régional n°88

- page 1 de 13