Comité Régional CGT des Pays de la Loire

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Actualité

Fil des billets

Manifestation des Aides à Domicile de Vendée le 10 juillet

aides_a_dom_revoltees.pngLes salarié(e)s de l'aide, de l'accompagnement, des soins à domicile et des structures crient leur colère, ils sont au bord de l'implosion.

Le vendredi 10 juillet 2020 aura lieu au conseil départemental de la Roche Sur Yon, une réunion exceptionnelle de cession.

Cette rencontre fera l'objet de diverses mesures à destination de l'accompagnement de personnes fragilisées par la dépendance, qu'elles soient accueillies en EHPAD ou accompagnées à domicile

Le syndicat CGT ADAMAD (représentant les sites de la Roche sur Yon, St Gilles Croix de Vie, St Jean de Monts, Dompierre sur Yon, Les Essarts en Bocage, Pouzauges, Les Herbiers, Luçon, St Fulgent et Fontenay le Comte), ainsi que des salarié(e)s des EHPAD et des salarié(e)s à domicile du département ont décidé de se mobiliser ce 10 juillet afin d'être enfin visibles et de participer activement à l'avenir de leurs professions. Nous, les acteurs du domicile et des EHPAD, avons bravé dès le début de l’épidémie, les dangers et ce, malgré de multiples difficultés. (Manques de masques, sur blouses, etc.…). Il est impératif que nous soyons enfin reconnu(e)s, entendu(e)s, et considér(e)s.

Nous sommes un maillon essentiel pour la prise en charge des publics fragiles (personnes âgées, personnes porteuses de handicaps moteurs, psychologiques, maladies dégénératives et évolutives...). Cela peut tous nous toucher, nous concerner, nous, nos proches...

La crise sanitaire à mise en exergue l'importance du travail de nos professions au service de l’intérêt général, notamment envers les publics les plus vulnérables/dépendants. Le gouvernement l'a lui même souligné durant cette période. Derrières leurs belles paroles, nous attendons des actes concrets.

Il est temps de nous faire entendre.

RDV devant le Conseil Départemental 85 le 10 juillet à partir de 12 H

07.02.AIDES_A_DOMICILE.TRACT_10_JUILLET.pdf

Victoire des Aides à domicile de la Sarthe

logo_ud_sarthe.pngL’association AMAPA condamnée par le tribunal des Prudhommes : Une victoire du droit social contre l’arbitraire patronal !

Pour rappel, l’association d’aides à domicile si tuée rue de Pied Sec au Mans a été rachetée par l’association AMAPA. Faisant partie du groupe DocteGestio, c’est Mr Bernard Bensaid qui en est le Président, il est à la tête de 290 établissements soit plus de 9 600 collaborateurs-trices employé-e-s. Travaillant dans des conditions difficiles, en premières lignes face à la crise du covid-19 pour apporter tous les soins nécessaires aux usager-e-s sans véritable protection, n’arrivant pas à finir leurs fins de mois du fait de salaires misérables, confronté-e-s au temps partiel imposés, les aides à domiciles sont les grandes oublié-e-s de notre société.

A aucun moment le Président Macron s’est exprimé pour valoriser ce secteur d’activité et apporter des réponses sociales et des moyens supplémentaires matériels et humains. La qualité d’accueil pour les usager-e-s passe nécessairement par des conditions de travail décentes pour les personnels.

En plus de ce sombre tableau, les salarié-e-s de l’aide à domicile, sont confronté-e-s à un employeur étant connu pour se mettre hors la loi en ne respectant pas la législation du travail.

En effet, Le Conseil de Prud’hommes du Mans a condamné le 29 Mai 2020 l’association A.M.A.P.A., prestataire d’aides à domicile, à payer à 31 salarié-e-s différentes sommes correspondantes à des manquements graves à la Convention Collective Nationale de l’aide, de l’accompagnement, des soins et des services et au Code du Travail. tract_aide_a_domicile.pdf

Quand la direction se met hors la loi, les salarié-e-s ripostent avec la CGT et gagnent !

Papeterie Arjo à Bessé-sur-Braye : LA LUTTE PERMET D’ENVISAGER L’ECRITURE D’UNE NOUVELLE PAGE !

logo_ud_sarthe.pngL’UD CGT de la Sarthe et la Filpac-Cgt se félicitent de la décision du Tribunal de Nanterre qui a accepté une des deux offres de reprise existantes.

C’est donc un industriel Canadien, spécialisé dans l’industrie du bois et du papier qui a été retenu. La société s’appuie sur un projet visant la production de papier durable, de recyclage de fibres textiles, d’activité bois… Au final, il est envisagé de recruter 240 salarié×e×s d’ici 2025, avec une ambition affichée de redynamiser et de réaménager un territoire lourdement sinistré par les politiques de casse industrielle menées par les gouvernements successifs.

Cette décision est le fruit de la mobilisation de toute une population, salarié×e×s, citoyen×e×s, élu×e×s politiques, organisations syndicales. La CGT rappelle cependant que 600 emplois directs et plus de 2 000 emplois, en comptabilisant les emplois induits, ont été détruit à cause d’une gestion calamiteuse menée par le groupe Sequana.

Autant dire que le compte n’y est pas !

Communiqué complet : UD72Filpac23juin20.pdf

Revaloriser les salaires, une priorité pour éviter une crise sociale

cgt conf logoLes interventions successives du président de la République, des différents ministres, de multiples experts, insistent sur le besoin urgent d’aides aux entreprises afin que celles-ci puissent surmonter la crise sanitaire. Depuis le début de la crise sanitaire, le gouvernement a massivement mobilisé les fonds publics aux niveaux national et territorial. Les instances européennes ont également pris des mesures pour éviter une situation catastrophique pour l’activité et l’emploi.

Force est de constater que beaucoup est fait pour les entreprises, qu’elles ont été nombreuses à profiter massivement des fonds publics.

Mais rien – ou très peu – n’est entrepris pour les salariés, mis à part des effets d’annonces sur des primes. Les salariés et les ménages les plus modestes ont largement été oubliés quand ils n’ont pas été dupés : ainsi, Muriel Pénicaud s’écriait devant chaque micro que « pendant la période, ce serait licenciement zéro » alors que dans les faits, aucun texte n’était adopté en ce sens.

Salaires et pouvoir d’achat : un enjeu majeur pour répondre aux besoins des populations 20200605_Salaires_Tract_SR_CA.pdf

Pour relocaliser l'industrie et répondre aux besoins sociaux et environnementaux

cgt conf logoLa crise sanitaire liée au Covid-19 a mis en évidence certaines réalités dont nous devrions tirer des leçons sur notre conception de la vie au quotidien et de la société. En période de confinement, ce n’est pas la bourse qui a fait tourner l’économie mais bien les travailleurs et travailleuses. VOUS, « Ces gens qui ne sont rien », comme ils disent ! VOUS, qui avez risqué votre santé et parfois votre vie pour répondre aux besoins de la population dans des secteurs essentiels (commerce, nettoyage, voirie, transport, énergie, éducation, santé et action sociale, agro-alimentaire…).

La situation révèle aussi une crise de civilisation profonde. Les méfaits désastreux de décennies de libéralisme ont fragilisé nos services publics et notre industrie, et par conséquent notre capacité d’action face à la crise sanitaire.

200608_TRACT_Industrie.pdf

- page 2 de 31 -