Comité Régional CGT des Pays de la Loire

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Retraité-e-s : nous sommes concerné-e-s par le projet Macron de réforme des retraites

CGT_Retraites.jpgLe message martelé par le gouvernement c’est : Retraité-e-s restez chez vous, vous n’êtes pas concerné-e-s par la réforme des retraites. C’est FAUX !

Nous sommes 17 millions pour un budget pensions de plus de 325 milliards d’euros.

Gouvernement et patronat considèrent que c’est excessif, d’autant plus qu’ils estiment que nous coûtons également trop en dépenses de santé.

Ils veulent faire IMMÉDIATEMENT des économies massives sur les retraité-e-s et les futur-e-s retraité-e-s. Retraité-e-s, actuels et futurs, nous sommes tous la cible de la réforme Macron !

UCR_CGT_Argu_retraite_e_s_Delevoye_...

Retraites, Emplois, Salaires, Conditions de travail… En grève dès le 5 décembre, agissons pour le progrès social !

cgt conf logo Appel du Comité Confédéral National de la CGT (Commission Exécutive Confédérale, Unions Départementales et Fédérations)

Partout en France, les luttes en cours contestent les choix politiques du gouvernement, des directions d’entreprises et du patronat. Augmentations salariales, amélioration des conditions de travail, diminution du temps de travail, maintien et développement de l’emploi, défense des services publics, égalité femmes/hommes, reconquête de l’industrie et de notre protection sociale constituent les principales revendications.

Le gouvernement mène une politique au service exclusif des riches et de la finance. Sa politique vise la remise en cause des conquis sociaux et des solidarités. Il met en opposition travailleurs/travailleuses et privé-e-s d’emploi, actifs/actives et retraitée-s, ouvriers/ouvrières ou employé-e-s et cadres, salarié-e-s du public et du privé, celles et ceux qui sont aujourd’hui dans le monde du travail et celles et ceux qui y seront demain…

Le gouvernement tente aussi de faire diversion en instrumentalisant la question de l’immigration, envisageant l’instauration d’une « immigration choisie » et de « quotas d’immigration »… Des thèmes qu’il empreinte sans retenue à l’extrême droite en pleine polémique lancée sur la question du port du voile et de l’Islam.

Malgré un rapport du défenseur des droits qui révèle l’ampleur de la discrimination dans les entreprises et administrations, le pouvoir politique conjugue répression syndicale et atteinte au droit de manifester. Il rend possible, voir incite à des situations de discrimination et de répression syndicale dans les entreprises et les administrations. Il porte atteinte à la démocratie sociale et refuse de répondre aux aspirations exprimées par le monde du travail. Le CCN de la CGT appelle l’ensemble des travailleurs/travailleuses, des privé-e-s d’emplois, des retraité-e-s et la jeunesse à se mobiliser partout en France, par la grève, la mobilisation et la participation aux manifestations, le 5 décembre prochain. 2019_11_06_Appel_du_CCN.pdf

Bulletin du Comité Régional CGT n°93 - Octobre 2019

logo cgt pdl 2017

  • Édito page 2
  • Compte-rendu de la rencontre entre E. Macron et P. Martinez à l’Élysée le 2 octobre 2019 page 3/4
  • Luttes : UD 44 - UD 49 - UD 53 page 5/8
  • Référendum aéroport de Paris page 9/10
  • Train des primeurs page 11
  • La lettre du groupe CGT du CESER page 12/14
  • Accompagnement et reconnaissance du parcours militant, un nouveau droit page 15/18
  • Invitation colloque ISSTO : Égalité Femmes /Hommes page 19/20

BULLETIN_COMITE_REGIONAL_N93_-_OCT_...

Adresse de la CGT Cheminots Pays de Loire suite à la contestation du droit de retrait par la direction

cheminots régionVoici une réponse CGT adressée à la Direction SNCF de la Région des Pays de la Loire suite au droit de retrait exercé vendredi :

"Bonjour Monsieur.

Nous comprenons totalement que vous ne soyez pas en accord avec les actions menées par notre organisation syndicale, cependant je me permets de mettre au clair certaines de vos affirmations erronées.

Nous ne nous en prenons pas, par principe aux usagers. Le fait est que lorsque nous cessons notre travail vous en subissez effectivement les conséquences. Cependant, nous avons depuis de longue date alerté sur les dangers de la circulation des trains de voyageur avec seulement l'agent de conduite. Dans toutes nos instances représentatives, nous avons démontré les risques pour les salariés et pour les usagers. Deux études préventives ont même été réalisées en ce sens. Nous avons aussi alerté les élus régionaux par de nombreux moyens, participations aux comités de lignes, tracts, pétitions...

Force est de constater que tous ses responsables n'écoutent pas notre organisation syndicale même en formulant les meilleurs argumentaires possibles.

Aujourd'hui, les agents roulants (agents de conduite et contrôleurs) ne sont pas en grève, mais ils font valoir un droit de retrait comme tout salarié peut l'exercer dès lors qu'il y a un danger au travail. Et le danger s'est parfaitement matérialisé lors de l'accident survenu en Champagne Ardenne le 16 au soir. Par chance, l'agent de conduite n'est pas mort sur le coup car sans cela c'est 70 voyageurs comme vous qui auraient pu perdre la vie dans une collision avec un train croiseur laissé seul dans la rame sans aucun contrôleur à bord.

En tout état de cause, je ressens une forte amertume dans vos propos qui à de nombreuses reprises sont insultants. Je ne m'en formalise pas car la colère est rarement bonne conseillère. Je me demande tout de même si lundi dernier, après tout juste quelques bourrasques orageuses, vous avez réagi avec cette véhémence alors que tous nos désagréments d'usagers (je le suis tout comme vous prenant le train tous les jours) ne sont dus qu'au manque d'entretien des accotements. Les arbres qui touchent les caténaires et créent des dysfonctionnement au moindre vent vous font-ils insulter la direction SNCF et les élus politiques qui détruisent méthodiquement l'entreprise publique ?

Pour terminer, je vous laisse responsable de vos propos sur le manque de résultats de nos pratiques syndicales, cependant vous devez à la CGT vos congés payés, votre protection sociale mise en œuvre par Ambroise Croizat, vous nous devez aussi toutes vos garanties de salarié et si la France à encore un des taux de pauvreté les plus faibles c'est bien parce que nous nous engageons depuis 125 ans.

Mais je suis sûr que vous en faite de même avec des engagements personnels couronnés de tous les succès.

Cordialement

Guix Olivier

Responsable régional"

Le TET Nantes-Bordeaux clap de FIN ?

cheminots régionLa ligne ferroviaire Nantes-Bordeaux connaît un long et douloureux déclin. En 1974, le parcours entre trois des plus importantes métropoles de la façade Atlantique, durait 3h47. Il est de 5h30 en 2019 ! Depuis 2015, le vieillissement de la voie entraîne des limitations de vitesse à 60km/h sur le parcours compris entre La Roche-sur-Yon et la Rochelle. Seule une voie est assurée d’être rénovée sur les deux existantes. Les travaux débuteront en 2020 avec une fermeture temporaire de la ligne pour un an. La transformation de cette ligne double voies en une voie unique n’est plus qu’un secret de polichinelle. Il serait inimaginable de transformer l’autoroute Nantes- Bordeaux en simple nationale, mais ce qui est valable pour la route ne l’est pas pour le ferroviaire !

20191011_Tract_aux_usagers_comite_orientation_Nantes-Bordeaux.pdf

__Ce tract sera distribué le vendredi 11 oct aux usagers des TET Nantes-Bordeaux et devant la préfecture de la Roche-Sur-Yon à 15 h alors que débutera le second comité de concertation.__

- page 1 de 45