Comité Régional CGT des Pays de la Loire

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Pour le Climat, il n’y aura pas de rattrapage ! Appel mondial pour le climat le 15 mars 2019

greve_mondiale_pour_le_futur.jpgLa CGT soutient l’appel de la jeunesse à une mobilisation mondiale pour le climat et appelle les salarié-e-s, les retraité-e-s, les privé-e-s d’emploi et les jeunes à participer massivement aux mobilisations organisées le 15 mars prochain dans toute la France.

C’est le défi principal de notre temps : le réchauffement climatique et ses conséquences sur les pertes de biodiversité. Depuis l’adoption en 1992 des deux conventions mondiales des Nations Unies sur le Climat et sur la Biodiversité, les orientations nécessaires et les changements à opérer sont connus. Pourtant, de COP en COP, les rapports sont de plus en plus alarmants et, dans les faits, pas de changement de cap ! Pas de changement de système !

La hausse des températures s’accélère. Si le réchauffement climatique n’est pas contenu en deçà de 1,5 °C, les conséquences seront irréversibles pour l’humanité et la biodiversité. Pour tenir cet objectif, les émissions de gaz à effet de serre doivent baisser de 45 % d’ici 2030 et atteindre la neutralité carbone en 2050.

Pourtant, l’Union européenne vient de renoncer à ces objectifs et ne vise plus qu’une réduction à hauteur de 40 % pour 2030.

Pour réduire massivement l’empreinte carbone et les émissions de gaz à effet de serre, il faut changer de type de développement, rompre avec une logique où les intérêts privés priment sur l’intérêt commun.

La transition écologique passe donc par des mesures en rupture avec les politiques actuelles :

   • assurer un accès universel aux biens et services publics mondiaux, notamment l’eau ;
   • un développement et une amélioration des transports collectifs sur tout le territoire dans une approche multimodale et complémentaire des modes de transport, en respectant des critères sociaux et environnementaux ;
   • développer une politique industrielle cohérente conjuguant les enjeux sociaux et environnementaux ;
   • engager la réindustrialisassion locale en réhabilitant une politique industrielle capable de favoriser les circuits courts ;
   • contrôler et évaluer les aides publiques et demander leur restitution si leur efficacité n’est pas démontrée.

Le Capital ne se préoccupe pas de l’avenir de l’Humanité. Pour notre syndicalisme, les questions environnementales et l’urgence climatique sont indissociables de nos combats pour le progrès et la justice sociale. Ce sont les deux faces d’une même médaille, pour un « développement humain durable ». Changeons de système, pas le climat !

Contribution CGT Pays de la Loire au grand débat

logo cgt pdl 2017En réponse aux mobilisations qui se développent sur le territoire, le Président de la République a annoncé la tenue d’un « grand débat », s’appuyant sur une « lettre aux Français » publiée le 13 janvier dernier, et devant se conclure le 15 mars. Le CESER souhaite apporter sa contribution dans ce débat, et sollicite la contribution des organisations qui le composent. La CGT s’est exprimée largement sur ce qu’elle pense du grand débat tel qu’il est lancé. Au delà de l'opération de communication du gouvernement, la CGT affirme, en revanche, sa volonté de faire vivre le véritable débat sur les territoires, en appui des luttes qui se développent dans les lieux de travail.

Le document en pièce jointe présente nos analyses et propositions, en s'appuyant sur des exemples concrets en territoire ligérien2019_02_25_Contribution_CGT_aux_travaux_du_Ceser_sur_le_grand_debat-1.pdf

08 mars 2019 : l'heure des comptes

08_mars_2019.jpgDans le cadre de la journée internationale des droits des femmes et dans la continuité du processus de lutte engagé, la CGT appelle à lutter pour l'égalité salariale.

Nous appelons par ailleurs l’ensemble des syndicats et sections CGT à organiser, ce 8 mars, des actions sur les lieux de travail pour porter l’exigence de l’égalité professionnelle. Ces actions peuvent prendre diverses formes : débrayage à 15 h 40, remise de motion au patron, opérations symboliques…8Mars.pdf

POUR RÉPONDRE À L’URGENCE SOCIALE La CGT appelle à la grève le 5 février

cgt conf logoDepuis de nombreuses années, les politiques menées au service du capital par les gouvernements successifs génèrent de fortes injustices sociales, territoriales et fiscales.

La CGT n’a cessé d’alerter les pouvoirs publics, de mobiliser dans les entreprises et les services contre des reformes régressives et pour une autre répartition des richesses produites dans le pays.

Gouvernement et patronat sont restés sourds et sont responsables de la crise actuelle. Ce ne sont pas les mesurettes récentes annoncées par le gouvernement en réponse au mouvement des gilets jaunes qui répondent aux urgences sociales.

Les 57 milliards d’euros versés aux actionnaires des grandes entreprises démontrent l’ampleur des richesses créées par les travailleurs.

Au-delà des mobilisations des citoyen-ne-s depuis de nombreuses semaines, il est indispensable de construire un rapport de force, notamment par la grève, pour imposer au patronat la redistribution des richesses.

La CGT appelle les salarié-e-s, les agent-e-s, les jeunes comme les retraité-e-s, les privé-e-s d’emploi à se mobiliser ensemble par la grève et les manifestations pour obtenir :

  • une augmentation du Smic, du point d’indice, de tous les salaires et pensions ainsi que des minimas sociaux ;
  • une réforme de la fiscalité : une refonte de l’impôt sur le revenu lui conférant une plus grande progressivité afin d’assurer une plus grande redistribution des richesses et d’alléger le poids de l’impôt indirect (TVA, TICPE) pénalisant les salariés et les ménages, le paiement des impôts en France de grandes sociétés (ex. : GAFA), une imposition plus forte des plus hauts revenus et de la détention de capital ;
  • la suppression des aides publiques aux entreprises (CICE, et exonérations diverses, etc.) qui ne servent ni l’emploi, ni la revalorisation des salaires, ni l’investissement de l’appareil productif et mettent à mal notre protection sociale ;
  • le développement des services publics, partout sur le territoire, en réponse aux besoins de la population, avec des moyens suffisants en personnels pour un bon exercice de leurs missions ;
  • Le respect des libertés publiques tel que le droit de manifester remis en cause par le gouvernement.

La CGT appelle à tenir des assemblées générales, sur tous les lieux de travail et dans tous les secteurs professionnels, pour réussir la grève et les manifestions le mardi 5 février 2019 et débattre des suites à construire dans la durée.

CAHIER d’ACTEUR CGT dans le cadre de l’enquête publique sur le devenir de l’aéroport Nantes-Atlantique.

logo cgt pdl 2017Le projet de transfert d’aéroport abandonné, la CGT n’abandonne pas ses revendications pour un équipement aéroportuaire efficient, qui s’insère dans un maillage multimodal des transports, qui développe des emplois de qualité et pérennes (loin du low-cost), qui assure un service public de qualité (accès, coûts, sécurité) et limite au maximum l’impact environnemental (pour les riverains et les espaces naturels). 2019_01_22_CAHIER_ACTEURS_NANTES_AT.pdf

- page 1 de 41