Comité Régional CGT des Pays de la Loire

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - manifestations

Fil des billets

JOURNÉE INTERPROFESSIONNELLE DE MOBILISATION PARTOUT EN FRANCE, LE MARDI 21 MARS 2017 : RASSEMBLEMENTS, MANIFESTATIONS, GRÈVES

cgt conf logoPour la reconquête industrielle, pour les services publics
La France doit disposer d’une industrie et de services publics forts répondant aux besoins de la population, qui assurent un développement économique équilibré des territoires, la création d’emplois et le progrès social pour tous.

L’industrie française est en déclin depuis plusieurs décennies dépassant à peine 10 % du PIB en 2016, contre 16 % en Europe et 23 % en Allemagne. L’emploi industriel a reculé de près de 25 % en quinze ans pour se situer aujourd’hui à moins de 3 millions.

Tract industrie 21 mars

GREVE REFORME DU FERROVIAIRE N°1 - Une mobilisation de très haut niveau !

logo_cheminots_cgt.gifPar des chiffres volontairement erronés, la direction de la SNCF se ridiculise concernant le taux de participation des cheminots à la grève. Au regard de la participation aux AG, des retours réels des établissements, ainsi que la faible circulation des trains, les cheminots de tous les services, tous collèges confondus sont inscrits massivement dans l’action...
La réunification annoncée du système ferroviaire public n’est pas au rendez-vous du projet de loi gouvernemental. C’est tout au contraire l’éclatement en trois entités, la poursuite de la séparation des activités, la remise en cause des acquis sociaux et la généralisation de la concurrence qu’il prépare...

COMMUNIQUE DE PRESSE des Organisations Syndicales CGT et SUD-Rail des cheminots de la Région des Pays de la Loire

logo_cheminots_cgt.gifLes cheminots seront en grève reconductible à partir du 10 juin 2014

Le 22 mai dernier, à l’appel des fédérations cheminotes CGT – UNSA – SUD-Rail, ce sont plus de 20 000 cheminot-e-s qui ont manifesté, dans les rues de Paris, pour rappeler leur refus du projet de loi de réforme ferroviaire concocté par le gouvernement et la direction SNCF.
Ce projet de loi gouvernemental ne répond pas aux besoins du service public ferroviaire. Il répond aux exigences de libéralisation du rail voulu par l’Union Européenne. La transformation de l’EPIC SNCF en trois EPIC distincts prépare de fait une future séparation complète entre le gestionnaire du réseau SNCF Réseau et l’opérateur SNCF Mobilité. L’exemple Belge de société tripartite est là pour nous montrer que la garantie de l’EPIC de tête ne sera que transitoire. Et ce n’est pas la volonté de l’ARF, de récupérer pour les régions plus de pouvoir de gestion, qui va dans le sens d’une gestion efficace et globale du système ferroviaire par une seule entité...
Lire le communiqué complet...

Bulletin Régional N° 73

ÉDITO: Extraits

La mobilisation indispensable des syndiqués CGT peut changer les choses.

Le coût du capital, part importante des profits que les actionnaires s’octroient unilatéralement sur la plus value du travail, pèse fortement sur les choix économiques et sociaux, partout en Europe et dans le monde, avec les conséquences dramatiques pour les salariés et les populations les plus défavorisées.
La CGT a lancé une campagne nationale contre « ce coût du capital » depuis le début de cette année 2014 dans le but d’agir pour mieux répartir les richesses. Le 20 février, à l’invitation du Comité Régional CGT Pays de la Loire, environ 100 militants de syndicats du privé et du public ont échangé à Angers sur les réflexions et les propositions de la Confédération avec l’objectif de démultiplier les initiatives dans les UL, les UD et les syndicats. Par ailleurs, le pacte de responsabilité du Gouvernement AYRAULT-GATTAZ poursuit quant à lui, l’appropriation des richesses par les plus fortunés de ce pays et du monde en général sous l’oeil bienveillant de Bruxelles...
=> Télécharger le bulletin N° 73

La CGT appelle les salarié(e)s à se rassembler le 4 avril 2014 dans un printemps des mobilisations, pour Gagner !

Les salarié(e)s, uni(e)s, ont la capacité de changer la donne. Unis, nous sommes plus forts, c’est vrai à tous les niveaux.

Manif 4 avril 2014Aujourd’hui, la situation économique en France et en Europe sert de prétexte aux reculs sociaux. Sacrifier nos salaires serait nécessaire pour relancer l’emploi. Accepter la précarité permettrait aux entreprises d’embaucher. Renoncer à une protection sociale de haut niveau serait préparer l’avenir. Le patronat et le gouvernement appellent « à la responsabilité et aux efforts de tous pour relancer l’économie. » Pour prendre le chemin du progrès en France et en Europe, nous avons besoin d’être bien plus nombreux à retrouver le sens de la solidarité au quotidien et de l’action collective. Agir, c’est tout simplement s’engager avec ses collègues dans l’entreprise, c’est aussi s’engager dans les mobilisations tous ensemble. Le syndicalisme sert à cela. Agir ensemble c’est porter l’espoir, c’est construire la société qui nous convient. Gagner des avancées sociales fait progresser la société.
=> Télécharger le tract d'appel à manifester le 4 avril 2014

- page 2 de 3 -